Actu

Démarche auprès de la municipalité de Montreuil
pour créer localement une coopérative municipale
: La lettre

Civilité : Monsieur
Prénom : Benny
NOM : AGUEY-ZINSOU
Raison sociale : Artiste et intellectuel
Adresse : xx xxxx xxxxxxxxxxxx
Complément d’adresse : xxxx
Code postal : 93100
Ville : Montreuil
Numéro de téléphone : xx xx xx xx xx
Courriel : xxxxxxxxx@wwwwwwww
Nom de l’usager : Monsieur Benny AGUEY-ZINSOU
Nom de l’élu destinataire : xxxx Ou Délégation : Adjointe déléguée à la vie économique à l’économie sociale et solidaire à l’emploi et à l’insertion

Objet : Fonder une coopérative municipale Montreuilloise

Votre message : Tout d’abord voici un lien lié au projet que je vous présente (celui d’un aspect plus théorique et moins pratique de la coopérative municipale) :
https://jeanzin.fr/2012/04/21/cooperatives-municipales/

Une coopérative municipale c’est quoi ?

Une coopérative municipale peut changer de structure selon le lieu dans lequel nous vivons. C’est une structure publique démocratique qui a pour fonction de protéger les acteurs professionnels qui produisent des biens et des services d’utilité publique et écologique le plus souvent.

Une coopérative municipale, au sein d’une macro-urbanité peut être segmentée en deux parties :
Partie 1 : Les activités professionnelles les plus constructives pour la fondation d’une économie locale, sociale, solidaire, participative et écologiste. Ce serait des initiatives qui seraient embauchés par la structure juridique d’une SCOP financée par le budget municipal.
Partie 2 : Les autres activités professionnelles accompagnées le plus possible par la coopérative municipale afin de soutenir leurs initiatives au sein d’un réseau solide.

Une structure démocratique entre les doléances d’en bas vers le haut et l’engagement envers l’avenir de la coopérative de haut en bas. Oui, la structure démocratique et participative devrait pouvoir s’articuler entre les acteurs au sein d’un réseau horizontal c’est-à-dire entre les bénéficiaires et les producteurs de biens et de services alternatifs grâce aussi en partie aux aides budgétaires qui agiraient de haut en bas : Quelles sont les aides budgétaires dont les acteurs et les actrices de la coopérative municipale pourraient jouir ? Ce sont à travers des embauches et des payes qui répondent juridiquement à un statut de fonctionnaire et de salarié. Ce sont également par des aides budgétaires qui cibleraient la mise en pratique de la production de biens et de services effectués par les acteurs et les actrices d’un secteur claire et évident de production.

Une publication régulière permettrait de déclarer à l’ensemble des habitants l’existence de cette structure professionnelle, démocratique, écologique et publique.

Une coopérative municipale a pour fonction de protéger tous ses participants de l’économie concurrentielle capitaliste qui transformait les SCOP auparavant de nature alternative en véritable structure économique capitaliste. En effet, alors que ces structures professionnelles démocratiques combattaient à l’origine l’ensemble de ces structures économiques concurrentielles, lorsqu’elles sont libérées dans la nature, elles finissent par devenir de véritables structures économiques capitalistes en contradiction avec leur structure juridique d’origine.

Une coopérative municipale embauche tout d’abord les initiatives les plus subversives et utiles grâce au budget de la Mairie (comme les ateliers de fabrication et/ou les AMAPS par exemple…). Précisons qu’il serait nécessaire que l’utilité publique et écologique de certaines initiatives professionnelles soient mises en danger pour qu’elles puissent bénéficier d’une aide à travers une embauche des acteurs et des actrices de ces structures économiques plus ou moins déjà existantes.

La création d’une liste d’individus isolés et de groupes porteurs de projets professionnels servirait à ces mêmes individus ou groupes économiques de pouvoir se rencontrer grâce à la médiation orchestrée par la coopérative municipale et grâce à cette liste d’acteurs et d’actrices qui serait aussi là pour faciliter les rencontres locales et pour fonder de multiples réseaux de productions alternatifs.

La coopérative municipale est aussi là pour faciliter l’accès par tous et toutes au travail choisit donc à l’activité économique qu’ils aiment. C’est là un caractère démocratique et humain qui oriente la production économique de cette coopérative dans la direction la plus humaine car la plus proche de ce que ses acteurs et actrices souhaitent faire pour participer à la vie économique de leur localité.

La coopérative municipale a pour but de protéger le plus possible d’un point de vue budgétaire la vie économique de ses acteurs et de ses actrices. L’inauguration de cette coopérative devrait être officiellement décrite comme étant une structure juridique de nature publique car intrinsèquement liée au budget de la commune qu’elle représente.

La mise en réseau de cette coopérative municipale avec les monnaies complémentaires locales n’est pas une chance à négliger. Cela pourrait permettre de rendre véritablement locale la production de biens et de services mais cela permettrait également d’englober cette initiative municipale au sein du mouvement et du réseau écologiste le plus clairement définit.

La mise en réseau entre les créateurs de ce projet et les différentes facettes des initiatives municipales est également une perspective à ne pas négliger afin de favoriser l’orientation locale et le développement de ce projet économique, démocratique et écologiste.

Pourquoi écologiste ? Car l’ensemble des productions alternatives devront être soumis à un examen en faveur d’une économie locale et en faveur de la baisse du productivisme économique le plus actuel. En effet, le productivisme actuel des biens et des services économiques pourrait, suite à une production alternative publique et locale, ne plus être nécessaire à la vie de chacun d’entre nous.

Ainsi, j’aimerais pouvoir vous rencontrer afin de parler avec vous de la création potentielle de ce projet économique et solidaire.

En attendant une réponse positive de votre part, veuillez agréer, madame, l’expression de mes salutations les plus distinguées.

Benny Aguey-Zinsou
Artiste, intellectuel.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :